Un regard sur les conceptions erronées

“Est-ce que je vais me réveiller?”

“Vais-je perdre le contrôle?
Va-t-on me faire réaliser des actes ridicules comme à la télévision?”

“Est-ce j’aurai tout oublié après l’hypnose?”

“Vais-je révéler des secrets?
Vais-je revivre des événements du passé auxquels je préfère ne plus penser?”

[avatar user=”Katleen Rutze” size=”90″ align=”left” link=”http://www.centre-therapeutique-luttre.be/equipe/katleen-rutze/” /]

Voici les nombreuses questions qui surgissent lorsque l’on évoque le terme “hypnose”. Ces questionnements, engendrés également par les médias via des émissions TV, constituent des barrières, empêchant ainsi certaines personnes de se tourner vers cet outil thérapeutique.

Cet article vise à fournir des éléments de réponses à ces différentes questions, afin d’éclairer la vision de tout à chacun concernant l’hypnose.

Vous avez dit “outil thérapeutique”?

En effet, l’hypnose est bien un outil thérapeutique, c’est à dire une méthode qui permet de traiter de nombreuses difficultés. Elle est pratiquée par un hypnothérapeute, c’est à dire, un professionnel de la santé qui a réalisé une formation certifiée en hypnose.

Comment ça marche ?

L’hypnose est une technique pour mettre la personne dans un état de transe. La transe est un état naturel, accessible à tout le monde, puisque nous sommes en transe plusieurs fois par jour. En effet, il s’agit d’une dissociation entre deux parties de notre cerveau : la partie consciente et la partie inconsciente. De ce fait, les perceptions de l’espace et du temps sont différentes. C’est ce qui se produit par exemple lorsque nous conduisons, lisons un livre, ou encore faisons la vaisselle, et que nous sommes tellement centrés sur une idée que l’on ne perçoit plus la réalité environnante. Il s’agit donc d’un état de conscience modifiée. En hypnothérapie, le but est d’induire artificiellement cet état de transe par un phénomène de relaxation profonde. De cette manière, nous nous connectons à la partie plus inconsciente de notre cerveau, celle qui dispose de toutes nos ressources capables de mener à la guérison.

“Est-ce que je vais me réveiller?”

L’état hypnotique est différent de l’état de sommeil puisqu’il s’agit d’un état de dissociation naturel vécu quotidiennement. Cet état est fluctuant et nous pouvons en sortir et y replonger à tout moment. En état de transe, il y a donc des moments ou nous nous sentons plus détendus et inconscients, et d’autres moments ou nous nous sentons plus éveillés et connectés à la réalité.

“Vais-je perdre le contrôle? Va-t-on me faire réaliser des actes ridicules comme à la télévision?”

La partie consciente, celle qui dispose de tous nos souvenirs, de nos valeurs, de nos croyances obéit toujours à la partie plus inconsciente qui dispose de nos ressources, nos capacités, les souvenirs dont nous n’avons plus conscience. Ainsi, s’il ne fait pas partie des valeurs d’une personne que de paraître ridicule aux yeux des autres, il sera impossible sous hypnose que celle-ci se balade en rue déguisée par exemple. La partie inconsciente obéit ainsi aux valeurs et croyances de la partie consciente.

Il est important de distinguer l’hypnose thérapeutique pratiquée par un professionnel de la santé, de l’hypnose de foire telle qu’on peut l’observer dans les émissions TV. Lors d’un spectacle d’hypnose, les candidats s’attendent à vivre quelque chose d’exceptionnel. Il y a donc dans l’esprit du public une attente de pouvoir participer au show, de monter sur scène, ce qui engendre la participation de la majorité des candidats. Ainsi, le célèbre hypnothérapeute est capable de produire un certain nombres de phénomènes dans son public. Il est évident que la personne qui se tourne vers un professionnel de la santé n’a pas les mêmes attentes. Toutefois, ces spectacles et émissions TV ont tendance à laisser une empreinte négative de ce que représente l’hypnose. C’est la raison pour laquelle il est important de garder à l’esprit que l’hypnose est avant tout un outil thérapeutique, permettant de traiter de réelles difficultés, et dont le but est d’amener un mieux être chez la personne.

“Est-ce j’aurai tout oublié après l’hypnose?”

Le but de l’hypnose n’est pas de créer une amnésie. Toutefois, lorsque l’hypnose dure un certain temps, il est possible que la personne oublie certaines parties de celle-ci. Mais cette amnésie est tout à fait naturelle puisqu’il nous arrive également d’oublier des parties de nos conversations lorsqu’elles sont plus longues.

“Vais-je révéler des secrets? Vais-je revivre des événements du passé auxquels je préfère ne plus penser?”

L’hypnose est un outil dont le but est toujours d’amener un mieux être chez la personne. Par conséquent, si celle-ci ne souhaite pas consciemment accéder à des souvenirs douloureux ou révéler des aspects de sa vie qu’elle souhaite garder enfuis, ceux-ci resterons bien gardés. En hypnose, il ne s’agit pas de revivre de mauvaises expériences mais plutôt de se connecter à ce qu’il existe de plus positif en nous, tel que nos ressources, nos capacités.


Sophie Debauche

Psychologue, Psychothérapeute, Formatrice et Superviseur - Responsable du Centre Thérapeutique de Luttre - Téléphone: 0476.50.19.66