LA DYSPHAGIE

Téléchargez l’article complet

©2020 Solène Verhaeghe

La dysphagie correspond à la difficulté d’avaler des aliments ou sa salive. Tel que nous le développerons, ce trouble de la déglutition concerne une population diverse, mais sa prévalence augmente avec l’âge. On estime en effet que 30% des personnes âgées de plus de 75 ans en Europe présentent une dysphagie. Or, étant donné que nous déglutissons 3000 fois par jour, il est primordial de suivre une rééducation, et de réapprendre à avaler.

La déglutition fonctionnelle

Les 3 phases de la déglutition

Dans la déglutition, on compte trois phases importantes :

1) La phase orale

La nourriture est amenée à la bouche et est mélangée à la salive. On appelle ce mélange le bolus alimentaire. Puis, au cours de cette même étape, la langue transporte ce bolus de l’avant vers l’arrière de la gorge (pharynx).

2) Phase pharyngée

C’est une phase réflexe. Elle débute lorsque le bolus arrive dans le sphincter supérieur œsophagien. Des protections des voies aériennes sont mises en place ; le voile du palais se relève afin d’éviter des régurgitations nasales, le larynx monte, l’épiglotte s’abaisse et les cordes vocales se ferment afin de protéger la trachée.

3) Phase œsophagienne :

Le bol alimentaire progresse dans l’œsophage jusqu’à l’estomac par ondes péristaltiques* réflexes. Selon la texture du bol alimentaire et l’âge, cela dure entre 2 et 20 secondes.

Téléchargez l’article complet